Généalogie mythique du Neddo Djewal

D’après la cosmogonie du Mandé.

(Contes initiatiques peuls, Amadou Hampâté Bâ, éd. Stock, 1994, pp. 19-20.)

Avant la création du monde, avant le commencement de toute chose il n’y avait rien, sinon UN ÊTRE. Cet Être était un Vide sans nom et sans limite, mais c’était un Vide vivant, couvant en lui la somme de toutes les existences possibles.

Le Temps Infini, était la demeure de cet Être-Un. Il se dota de deux yeux. Il les ferma : la nuit fut engendrée. Il les rouvrit : il en naquit le jour. La nuit s’incarna dans Lewrou, la Lune. Le jour s’incarna dans Nâ’ngué, le Soleil. Le Soleil épousa la Lune. Ils procréèrent Doumounna, le Temps intemporel divin.

Doumounna demanda au Temps infini son nom : « Appelle-moi Guéno, l’Éternel. » Guéno voulait avoir un interlocuteur. Alors il créa un Œuf merveilleux. Puis il confia l’Œuf à Doumounna. « Couve-le, et il en sortira ce qui en sortira. » Doumounna couva l’Œuf merveilleux. Quand cet Œuf cosmique vint à éclore, il donna naissance à 20 êtres fabuleux qui constituaient la totalité de l’univers visible et invisible. Mais, aucune de ces 20 créatures fabuleuses ne se révéla capable de devenir l’interlocuteur que Guéno désirait.

Alors, il prit un morceau sur chacune des 20 créatures. Il les mélangea, puis, soufflant dessus une étincelle de son propre souffle, il créa un nouvel Être : Neddo, l’Homme.

Guéno instaura Neddo, l’homme, Gardien et Gérant de l’univers et le chargea de veiller au maintien de l’harmonie universelle. C’est pourquoi il est lourd d’être Neddo.

oeuf_cosmic_final1

=================
QUIZZ
=================

1. D’après la cosmogonie du Mandé, qui est le gardien et gérant de l’univers ?

 
 
 


Comments are closed.