< TOUTE NUE  •  PROPOS  •  FEYDEAU + NORÉN  •  PHOTOS  •  TEASER
PROPOS

Fey­deau, en choi­sis­sant le cadre poli­tique, cri­tique l’ambition pro­fes­sion­nelle, la compétition, le cal­cul, l’utilisation de l’image et les stratégies poli­tiques. Les rap­ports de force entre Ven­troux, Hoche­paix et le jour­na­liste mettent en évidence cette for­mi­dable compétition mas­cu­line. Cette injonc­tion, ce besoin d’être le domi­nant va rendre fou Ven­troux. L’image du couple étant fon­da­men­tale en poli­tique, Cla­risse par­ti­cipe et sert les ambi­tions de son mari.

Com­ment décryp­ter aujourd’hui les symp­tômes de domi­na­tion si génia­le­ment mis en jeu par Fey­deau et un siècle plus tard par Norén ? Qu’est ce qui, après 3 vagues de fémi­nisme, per­dure dans les rela­tions de couple et les rap­ports de pouvoir ?

Car si, aujourd’­hui, l’égalité des sexes est ins­crite dans la loi, force est de consta­ter que la répar­ti­tion des rôles et des tâches demeure for­te­ment cli­vée. Et plus les enjeux de pou­voirs sont forts, plus l’absence des femmes dans l’espace public est criante.