PROPOS

« Le monde entier est un théâtre, et les hommes et les femmes ne sont que des acteurs ; ils ont leurs entrées et leurs sor­ties. Un homme, dans le cours de sa vie, joue dif­fé­rents rôles » William SHAKESPEARE 

L’adolescence est le moment où l’on expé­ri­mente des pos­tures, des masques sociaux pour exis­ter et coexis­ter par­mi ses pairs tout en tra­ver­sant les affres émo­tion­nelles et exis­ten­tielles propres à cet âge. Le pro­jet nous parle des para­doxes entre ce qu’éprouve inté­rieu­re­ment un ado­les­cent et ce qu’il doit mon­trer pour exis­ter par­mi les autres. 

Mais qu’est ce qui est vrai ? Nos masques ne sont-ils pas un désir d’être autre ?

Le grand nar­cis­sisme de cet âge, fas­ci­na­tion pour sa propre trans­for­ma­tion, engendre com­plexes et volon­té d’exhibition à un moment où l’on plonge dans ses émo­tions existentielles.

La par­ti­cu­la­ri­té de notre époque est une coexis­tence du réel et du vir­tuel dans les­quels baignent les ado­les­cents à tra­vers les écrans et leur smart­phone qui ne les quitte jamais. Tout est alors ampli­fié par l’omniprésence des réseaux sociaux et ses noti­fi­ca­tions per­pé­tuelles, la mons­tra­tion incroyable de l’image de soi et le besoin d’exister par­mi ses pairs, tant dans le monde réel que virtuel.