Cosmogonie Egyptienne

La déesse originelle Nout incarne le ciel : son rire est le tonnerre, ses larmes sont la pluie, son corps symbolise la voûte céleste et sépare la terre du déluge qui l’entoure.

La déesse originelle Nout incarne le ciel : son rire est le tonnerre, ses larmes sont la pluie, son corps symbolise la voûte céleste et sépare la terre du déluge qui l’entoure.

À l’origine est le Noun : un océan d’eau et de boue entouré d’une obscurité absolue. Cette obscurité n’est pas la nuit, car la nuit n’existe pas encore. Dans le Noun vit le Démiurge. Le démiurge modèle son propre corps dans le Noun, il devient Atoum, le premier dieu.

Puis il donne naissance à des jumeaux : Shou, le souffle vital, dieu de l’air, et Tefnout, le premier être féminin. Elle représente l’équilibre entre le bien et le mal. Shou et Tefnout ont deux enfants : Geb, la Terre, et Nout, le Ciel. Ils naissent étroitement unis.

En même temps, Atoum donne naissance à Rê, le Soleil. 

La barque de Rê, est immobilisée par l’étreinte du ciel et de la terre. Atoum ordonne alors à Shou de les séparer pour que le Soleil puisse suivre sa course. Shou se glisse entre le ciel et la terre. Il soulève Nout haut dans les airs, où son ventre étoilé forme la voûte céleste.

Nout donne naissance à cinq divinités : Isis, Orisis, Seth, Nephtys et Horus l’Ancien. Leurs guerres permanentes font pleurer Atoum, le père de tous les dieux. De ces larmes jaillissent les hommes.

Arbre généalogique des divinités égyptienne.

Arbre généalogique des divinités égyptienne.

=================
QUIZZ
=================

1. Quelle partie du corps de Nout, la déesse du ciel, forme la voûte céleste ?

 
 
 


Comments are closed.