< TLONTL  •  PROPOS  •  RÉCIT TRANSMÉDIA  •  CRARI — VR  •  ACTION ARTISTIQUE / ADOS  •  TEASER  •  PHOTOS

CRARI OR NOT CRARI — VR

CRARI OR NOT CRARI est une ins­tal­la­tion de réa­li­té vir­tuelle per­for­ma­tive de six films 360° qui retrace une soi­rée d’adolescents de 15 – 16 ans.

6 varia­tions d’une seule et même histoire

6 points de vue subjectifs

6 expé­riences sen­so­rielles dif­fé­rentes selon le casque VR choi­si par le spectateur.

 

Dans chaque scé­na­rio, de manière sub­jec­tive, le per­son­nage-spec­ta­teur n’est jamais res­pon­sable des conflits ou des ren­contres qu’il vit. Mais s’il renou­velle l’expérience d’un autre point de vue, il pour­ra envi­sa­ger les choses sous un autre angle et appré­hen­der une autre « véri­té ». Chaque spec­ta­teur peut donc par­ti­ci­per plu­sieurs fois à la per­for­mance de VR sans vivre deux fois la même chose. Comme une par­tie de Clue­do, les spec­ta­teurs pour­ront ensuite dis­cu­ter de la manière dont leur per­son­nage s’est confron­té aux autres dans la ver­sion qu’ils auront éprouvée.

 

Chaque scé­na­rio met l’accent sur des expé­riences que nous avons toutes et tous connues à l’adolescence : se sen­tir attiré.e, harcelé.e, rejeté.e, pris.e pour cible, perdu.e, troublé.e par un pre­mier bai­ser etc…. L’expérience VR nous per­met de trans­po­ser ces sen­sa­tions.
Les pos­si­bi­li­tés ciné­ma­to­gra­phiques offertes par le tour­nage à 360° et les effets 3D que nous com­bi­nons à la vidéo per­mettent de tra­duire des res­sen­tis émo­tion­nels en sen­sa­tions physiques.

 

De plus, un per­for­meur ou une per­for­meuse fera sur­gir le réel, aug­men­tant ain­si l’intensité de l’expérience immer­sive vécue. Le rap­port au corps de l’autre, la sen­sa­tion d’être isolé.e ou oppressé.e sont dès alors concrè­te­ment vécus par le spec­ta­teur. La VR devient alors une véri­table expé­rience sen­sible et phy­sique du récit.

 

L’ins­tal­la­tion VR CRARI OR NOT CRARI plonge le spec­ta­teur dans la peau d’un ado­les­cent pen­dant la soi­rée. 6 casques, 6 ados dif­fé­rents, 6 points de vue sub­jec­tifs, 6 expé­riences sen­so­rielles dif­fé­rentes. Chaque spec­ta­teur peut donc par­ti­ci­per plu­sieurs fois à la per­for­mance de VR sans vivre deux fois la même chose.